Partenariat C'Possible

C'Possible


A51 10 ans de partenariat avec l'association C'Possible

 

C'Possible intervient au lycée Gustave Eiffel depuis 2008 dans de nombreux domaines et en partenariat avec plusieurs professeurs de différentes matières.

 

Thèmes d’interventions de l’Association 

« C’Possible » propose des interventions  essentiellement dans trois directions principales :

  • Sensibilisation au monde de l’entreprise et à son fonctionnement :

- préparation aux entretiens de stages et d’embauche,

- le rôle économique de l’Entreprise et ses différents enjeux,

- le goût d’entreprendre … challenges et ambition,

- l’information et la communication 

  • Ouverture à la culture

- « le beau, l’esthétique » :la création artistique, la diversité des mode d’expression …

- Musique, peinture, sculpture,  cinéma, théâtre                              

  • L’individu dans la Société :

- valeurs et valeurs partagées, le vivre ensemble, respect de soi, et respect d’autrui,

- droits et devoirs du citoyen…

 

Quelques témoignages recueillis auprès d’intervenants de « C’Possible » au lycée Gustave Eiffel :

L’entreprise….

* La mode : « Après avoir expliqué ce qu’est « la mode », je leur montre comment sont réalisées les collections dans les studios de création, avec des anecdotes pour apporter du vécu. D’eux-mêmes, les élèves proposent de réaliser une collection. Lors de l’intervention suivante, on analyse ensemble leurs propositions. Cela permet de comprendre comment la créativité peut déboucher sur in projet concret avec la contribution de chacun, dans un esprit d’équipe et dans le plaisir de créer. (Isabelle de Maistre)

* Le recrutement : « Bien sûr, je les aide à comprendre comment rédiger un CV et une lettre de motivation qui vont interpeller l’attention du recruteur. Mais au-delà de ce préalable, je leur explique surtout, très concrètement, comment se préparer en amont à un entretien de recrutement, lors d’une recherche de stage ou de leur future arrivée sur le marché du travail…comment se ‘’vendre’’ et montrer leur forte motivation pour le ‘’job’’…comment  répondre  de façon percutante aux questions du recruteur...  Puis dans un 2° temps, trois semaines plus tard, leurs professeurs et moi-même leur ayant laissé ainsi le temps de se préparer et d’être ‘’incollables’’ sur les entreprises choisies pour ces tests, nous faisons   ensemble des simulations d’entretien. Ils prennent alors conscience de la difficulté de l’exercice et de l’importance de cette préparation. (François Vachey)

Le culturel…

* La philosophie : « En prenant appui sur les thèmes au programme, ainsi « l’homme et son rapport au monde à travers la littérature et les autres arts », j’ai cherché à donner aux élèves un avant-goût du questionnement philosophique.
... les oeuvres de l'homme ce sont ses réponses, mais ce sont d'abord ses interrogations.
... questionner et répondre forment notre manière de nous ancrer dans le monde.

... en examinant la question du stress, on a voulu mesurer le poids des mots dans l'expérience intime de nos propres maux.

En sommes, nous avons pratiqué l'exercice de la mise à distance en vue de nous ressaisir. Et nous l'avons fait ensemble». (Martin de Courcel)

L’écriture : « Une visite à la Maison de Balzac fait découvrir le nombre d’épreuves raturées avant que l’écrivain n’arrête son écriture. Sensibilisation concrète de l’élève au sens de l’effort, de la recherche de la perfection, et ceci dans un domaine à priori inattendu. »(Jérôme Godeau)

La musique : « La musique est partout…les chemins qui y mènent sont différents : l’essentiel est de savoir écouter. Après l’écoute du Scherzo de la IX° symphonie de Beethoven :’’C’est de la musique classique, Monsieur ? Oui….. C’est beau !’’ ! (une élève de 16 ans, classe de 2de G. Eiffel, 2010)

Je viens expliquer mon métier. J’improvise un orchestre avec les élèves en leur faisant produire des sons avec ce qu’ils ont sous la main. Chacun joue sa «  partition », découvre l’intérêt de respecter l’autre, et le plaisir d’être ensemble et de partager une émotion ». (Renaud François)

La sculpture : « La visite de l’exposition Gloria Friedman au musée Bourdelle se voulait une promenade sensible .Les matériaux souvent ordinaires la thématique abordée trouvaient chez eux un écho immédiat. Une œuvre les a particulièrement intéressés ‘’Parfait amour’’, un homme en habit, les yeux clos portant le squelette d’une mariée au nez rouge de Pinocchio, présentait en plâtre l’image désenchantée et burlesque de l’amour. Que de telles sculptures puissent trouver place dans un musée au même titre que celles de Bourdelle les laissaient perplexes. Ce sont elles qui ont éveillé leur curiosité et les ont amenés à regarder les sculptures de Bourdelle, qu’ils trouvaient au premier abord rébarbatives, et qui, dans le dialogue noué par Gloria Friedman, retrouvaient une capacité à les émouvoir ».(Juliette Laffon)

L’information : « Je leur explique comment distinguer l’information de la rumeur, comment rechercher la « bonne » information. Au travers d’exemples concrets, en confectionnant avec eux un bulletin d’information, j’essaie de montrer comment sélectionner et hiérarchiser l’information, d’attirer leur attention sur la responsabilité du journaliste vis-à-vis de ce qu’il délivre. (Anne-Laure Jumet)

* Droits et devoirs :« Réflexion autour de la citoyenneté…c’est conduire une réflexion qui chemine entre la notion d’Etat de droit, la déclaration des Droits de l’Homme, la démocratie…jusqu’à la justice sociale et l’égalité des droits. Puis l’orienter vers la citoyenneté au sein du collège ou du lycée en prenant des exemples dans la vie quotidienne, ne serait-ce que par la consultation en commun du règlement intérieur de l’établissement. C’est permettre d’approcher les notions de respect et d’autorité …ce qu’est la citoyenneté dans l’Entreprise…et de conclure sur les droits et les devoirs ». (Philippe Raymond)

 

Autres thèmes d’interventions dans l’avenir :

« C’Possible » a le projet d’investir également d’autres champs d’action, notamment dans le domaine de l’expression orale et comportementale, considérant que leur maîtrise constitue un atout primordial , sinon un préalable à l’insertion de ces jeunes dans la vie active.

Un renforcement des interventions relevant de la connaissance de l’Entreprise est également prévu avec des ‘’jeux d’entreprise’’.

 

L'histoire de l'association en quelques mots :

La genèse de cette collaboration heureuse …

C’est au Lycée Gustave Eiffel, au cours de l’année 2007, qu’est intervenue la première initiative de la future « association C’Possible ».

Le proviseur de l’époque avait été intéressé par la proposition d’un ancien dirigeant d’entreprise de faire profiter de son expérience les élèves en situation de recherche de stage : une aide à la rédaction du CV et de la lettre de motivation, mais surtout par une préparation et un entraînement concret à des simulations d’entretiens avec un recruteur. Quelques tests furent conduits avec succès, puis un programme d’interventions fut mis en œuvre, en concertation étroite avec le corps enseignant.

Cette première expérience, très concluante, favorisa de nombreux contacts avec le proviseur et les professeurs, et mit en lumière d’autres thèmes d’interventions susceptibles de faire progresser ces jeunes, tout en  s’inscrivant dans le projet culturel  du lycée.

Une équipe d’intervenants bénévoles extérieurs regroupant des expertises très variées fut ainsi constituée autour du fondateur,  formant le noyau de la future association : une directrice de musée, un professeur de philosophie, un avocat en droit social, un compositeur chef d’orchestre, une journaliste, des acteurs du monde de l’entreprise, dont une dirigeante de PME….

Les développements

Un projet d’ensemble fut alors mis au point juxtaposant deux démarches - « préparation aux entretiens d’embauche et sensibilisation au monde l’entreprise », et « ouverture culturelle » -  donnant  lieu à de nombreuses interventions, dans les classes de seconde, première et terminales qui se sont inscrites depuis dans une coopération étroite et durable.

« C’Possible » est ainsi particulièrement attachée aux relations de travail étroites qu’elle a établies avec de très nombreux professeurs de Gustave Eiffel - Mesdames Gelmi, , Ingert, Joubert, Maunoury, Msaaf, Poumet, Tannous, Vignal  … Messieurs Daigremont, De Jesus, Moisan …pour ne citer que ces professeurs - et en tout premier lieu avec son Proviseur, Olivier Sellier, qui apporte un soutien attentif et sans faille à l’association.

A partir de ce noyau des fondateurs, le nombre des intervenants s’est étoffé et c’est maintenant une vingtaine de bénévoles qui constituent l’équipe de « C’Possible » : s’y côtoient la philosophie, la musique, les beaux-arts, la communication, la littérature, le journalisme, et le monde de l’Entreprise. Ce foisonnement très original, offre aux élèves une ouverture supplémentaire sur la Société, dans une cohérence globale, leur facilitant  ainsi l’acquisition de points de repères supplémentaires très utiles pour  faciliter leur insertion dans la vie.

La création de l’association « C’Possible » …

On peut dire que Gustave Eiffel a été le lycée pilote qui a permis à  l’association non seulement de voir le jour, mais aussi de définir son orientation et de roder ses interventions qui ont pu alors être étendues à d’autres lycées professionnels parisiens, dans lesquels les bénévoles de C’Possible interviennent régulièrement.

« C’Possible » a  eu la chance d’établir dans le même temps, et depuis 2008 , des relations de travail  et d’échanges suivis avec le Ministère de l’Education Nationale, puis avec le Rectorat de Paris.

. L’association « C’Possible’’ (statut loi 1901) fut formellement créée fin 2008.

 

Association « C’Possible », loi 1901, sans but lucratif, enregistrement paru au JO du 20 XII 2008

Président fondateur : François Vachey, ancien dirigeant d’entreprise, président du CEDEP

                                        (Centre Européen d’Education Permanente)

Vice Présidents  fondateurs : Martin de Courcel,  professeur de philosophie, khâgne, lycée Henri IV

                                              Laurent Vanhamme, proviseur du lycée Jules Siegfried

Trésorier : Philippe Raymond, avocat au Barreau de Paris

Autres administrateurs: Anne Carvallo, professeur émérite de philosophie, lycée Louis le Grand

                                      Renaud François, fondateur, compositeur, chef d’orchestre

                                      Juliette Laffon, fondateur, conservateur général  honoraire du patrimoine, conseiller artistique ‘’Marseille Provence 2013’’

                                      Catherine Joint-Dieterle,  directrice honoraire du Musée Galliera, professeur à l’Ecole du Louvre

                                      Anne-Laure Jumet, journaliste

                                      Pierre Malaise, ancien dirigeant d’entreprise

 Domiciliation : Maison des Associations du 7° Arrondissement , 4 rue Amélie 75007 Paris

.

Actualités

  • 1
  • 2
  • 3
Prev Next

Résultats aux examens

Résultats aux examens

En 2017, le lycée Gustave Eiffel a présenté 1/3 de ses effectifs au diplôme National du Brevet, au BEP (diplôme...

Lire la suite

Nouveautés 2017-2018

Nouveautés 2017-2018

    Du nouveau pour la rentrée 2017 !   - Ouverture d'une LV2 Portugais en EIE (Enseignement Inter Etablissement). - Coloration "Tourisme" pour la...

Lire la suite

Journées du patrimoine 2016

Journées du patrimoine 2016

Dans le cadre des journées du patrimoine, l'ensemble des classes a silloné Paris à la découverte de lieux culturels et...

Lire la suite

Calendrier

Septembre 2017
L Ma Me J V S D
1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30

Langues

Prochainement

Aucun événement

Liens

Académie de ParisEducation nationale Education nationale

Accès

Lycée Professionnel Gustave Eiffel

1 rue du Général Camou
75007 Paris
Téléphone : 01 43 17 36 00
Fax : 01 47 05 39 83

Partager